Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog d' Isabelle BIGAND VIVIANI - Montgeron ma ville

La maison de Stéphane Mallarmé

7 Mars 2012, 00:38am

Publié par Isabelle BIGAND VIVIANI

mallarme-maisonStéphane Mallarmé (1842-1898) 

 

C'est un Poète et écrivain symboliste français, dont l’œuvre, caractérisée par une écriture hermétique et maniériste, constitue une méditation inachevée sur le langage et sur l’art.

Professeur d'anglais enseignant à Paris à partir de 1871, il découvre cette maison en 1874, la loue dans un premier temps pour les vacances pour ensuite l'acheter, étant très attaché à ce lieu. Il y effectue d'importants travaux après sa retraite en 1893, afin de s'y installer définitivement. Il y meurt le 9 septembre 1898. 250px-Maison natale de Louise de Vilmorin

 

Cette maison du 19ème appartient au Conseil Général de Seine et Marne, elle est ouverte au public depuis 1992. MUSEE DEPARTEMENTAL STEPHANE MALLARMEElle y accueille le Musée départemental Stéphane Mallarmé, qui  est un musée littéraire.

 

A l'étage, on visite  ses appartements de Mallarmé .Les décors comprennent des objets auxquels le poète fut attaché comme la pendule de Saxe qui paraît dans «frissons d’hiver» les petites boîtes laquées, les éventails, les livres anglais, les traductions d’Edgar Poe ou ses célèbres pipes

 

Le jardin, conçu à partir de la correspondance du poète et des tracés au sol, comprend un espace consacré aux fleurs (nombreuses variétés de roses, clématites...) et un verger de plein vent

Enfin un espace est réservé, au rez-de-chaussée du Musée, aux expositions temporaires, ainsi qu'à une bibliothèque en libre accès pour les adultes et les enfants.

 

Vulaines-sur-Seine
Pont de Valvins
4 Promenade Mallarmé
77870 Vulaines-Sur-Seine
Tél. : 01.64.23.73.27

Courriel : mallarme@cg77.fr

Site internet : www.seine-et-marne.fr

http://www.mallarme.net/

http://maisonsecrivains.canalblog.com/archives/mallarme_stephane_/index.html

http://www.evene.fr/celebre/biographie/stephane-mallarme-1168.php

Voir les commentaires

Les archives départementales en ligne

26 Février 2012, 00:22am

Publié par Montgeron ma ville

http://www.ville-chaville.fr/upload/pagecms/Acte_0425.jpg

Pour tous les amoureux d'Histoire  ! 

 
Depuis la mi-décembre 2010, les Archives Départementales de l'Essonne sont consultables en ligne. En effet le Conseil Général a décidé de numériser les documents concernant l'ensemble des communes de l'actuel "9-1 "et de les ouvrir progressivement vers tous , via Internet.
Ces données sont brutes. C'est à l'historien, au chercheur, à l'amateur du passé ou, plus prosaïquement aux curieux de les interpréter, pour éclairer l'actuel, et le futur (ça sert à ça l'histoire M. le Ministre...)
 
Notre identité départementale (!) passe  maintenant par ce bel outil qui possède même un "traducteur" calendrier révolutionnaire / calendrier grégorien .
Pour l'instant figure l'Etat-Civil (jusqu'en 1905 pour préserver la vie privée) - le recensement - Le plan cadastral - et la monographie communale.
Bien entendu, nous n'en sommes qu'aux balbutiements et cela va s'enrichir, s'améliorer dans son ergonomie, dans la richesse du fonds.
 
Il n'est pas loisible - pour des questions évidentes de droit et de confidentialité - de retranscrire les documents sur son propre site sans l'accord écrit du Conseil Général,  mais pour les données il n'y a aucun problème.
 
Juste un exemple de ce que l'on y trouve : j'ai tapé "recensement de Montgeron"  Je suis arrivé sur  les différents recensement de ma commune préférée depuis 1811 . J'ai opté pour le "dénombrement de la population 1911". Un document officiel du département de Seine et Oise précise qu'au "dénombrement 1911 de la population de Montgeron  il y avait 208 maisons - 1102 ménages et 3545 individus"
 

Voir les commentaires

Bojarski, un artiste dans son genre !

26 Février 2012, 00:22am

Publié par Isabelle BIGAND VIVIANI

Qui se rappelle de Ceslaw Bojarski, ce faussaire génial qui durant douze années, a fabriqué des faux billets de banque dans le sous-sol de son pavillon de Montgeron, avec un tel talent qu’encore aujourd’hui, on dit « un Bojarski » comme on dit « un Cézanne ».?


L'histoire commence en janvier 1951, la Banque de France signale alors l'apparition de faux billets de 1000 Francs "bleus" Les investigations commencées en 1951 n'aboutiront qu'en 1964.Emprisonné, le "maître" Bojarski,l fut libéré au bout de treize ans pour bonne conduite.

Il est d’heureuses malchances : certains de ses billets contrefaits peuvent prendre énormément de valeur avec le temps. C’est le cas des coupures de 100 F et 1 000 F réalisées dans les années 1940 à 1960

Des copies tellement admirables, de l’avis des experts, que la Banque de France, accepta à l’époque de rembourser les victimes

Un demi-siècle plus tard, les collectionneurs se frottent les mains, cette fausse monnaie, se monnaye de plus en plus chère !!!

 

Continuez l'histoire sur : http://www.fayette-edition.com/article_8.php

Voir les commentaires

La maison de Louise de Vilmorin

22 Février 2012, 00:45am

Publié par Isabelle BIGAND VIVIANI

 

Verrieres-le-Buisson Chateau Vilmorin

Louise de Vilmorin (1902-1970)
Née dans le château de sa riche famille de grainetiers, Louise se fiance en 1923 avec Saint-Exupéry mais épouse  le riche américain Henry Leigh, et ensuite le  comte Paul Palffy d'Erdöd . C'est une amie d'André Malraux.

Son aptitude à charmer était très reconnue.

Elle publie son premier roman, Sainte-Unefois en 1934. Ce succès immédiat et mérité la fait reconnaître du Tout-Paris, et elle enchaîne immédiatement les succès littéraires. Citons :
Fiançailles pour rire (1939) ;
Le Lit à colonnes (1941) ;
Julietta (1951) ;
Madame de... (1951) ;
La Lettre dans un taxi (1958).

Louise de Vilmorin publie aussi plusieurs recueils de poèmes, imprégnés de fantaisie et de féerie, dont : Le LouiseDeVillmorinSable du Sablier, l'Alphabet des aveux. Sa fantaisie se manifeste dans les figures de style dont elle est friande, holorimes (mot qu'elle orthographie « olorime »), palindromes dont elle a écrit un grand nombre et de grande taille.

Elle est aussi l'instigatrice du célèbre « Pot au feu » cher au Paris mondain, soirées dominicales au cours desquelles elle réunissait ses amis au « Salon bleu » de son château de Verrières-le-Buisson.

Celle-ci s'ennuyait dans ce salon et trouvait que «les fleurs avaient des épines snobinardes». Léo Ferré, lui sera impressionné par «cette femme extraordinaire et sensible».
La maison accueille actuellement
la bibliothèque Municipale André Malraux

 

Verrières-le-Buisson
13 rue d'Antony
91370 Verrières-le-Buisson
France

Tél. : 01.60.11.55.22

Voir les commentaires

MDE : les avantages de la construction en bois

16 Février 2012, 00:21am

Publié par montgeron.fr

maison_de_cedre

 

Vous avez encore quelques jours pour vous rendre à la Maison de l'environnement pour découvrir les avantages de la construction d'une maison en bois .

 En effet, jusqu' au 3 mars, la Maison de l’environnement célèbre le mois de l’énergie et de l’habitat durable à travers plusieurs animations sur le thème de l’habitat "bois".

"Longtemps délaissé, ce mode de construction fait l’objet d’un regain d’intérêt. Le matériau bois présente en effet de nombreux avantages. Issu de forêts gérées durablement, c’est une matière première renouvelable. De plus, il présente l’intérêt de ne conduire ni le froid ni la chaleur. C’est donc un excellent isolant naturel, thermique mais aussi phonique ! Et contrairement aux idées reçues, une maison en bois n’est pas plus vulnérable en cas d’incendie. Au contraire, la structure résiste plus longtemps aux flammes et ne dégage pas de fumées toxiques en brûlant. Une bonne conception de la maison et l’utilisation de bois traités ou naturellement durables garantissent la pérennité des constructions bois, et ne nécessitent que très peu d’entretien. La longévité de l’ossature bois est assurée par les technologies nouvelles de traitement protections contre les insectes et champignons. Cet entretien concerne essentiellement les bois exposés à l’extérieur alors que la structure "cachée" des maisons à ossature bois ne nécessite aucun entretien particulier. Une lasure opaque conserve son aspect initial plus de 10 ans sans qu’aucun entretien ne soit nécessaire, ce qui rend la fréquence d’entretien comparable à celle des enduits sur maçonnerie."

En savoir plus :ICI

Maison de l’environnement
2 bis avenue de la République
Tél. 01 69 40 40 44

 

Voir les commentaires

Consommez français !

5 Février 2012, 20:24pm

Publié par Cyril VIVIANI

http://www.sudouest.fr/images/2012/01/14/a-l-heure-ou-les-politiques-pronent-le-consommer-francais_626869_460x306.jpg

 

 

De Cyril VIVIANI


La période des grands thèmes électoraux est ouverte !

De tous bords, ou presque, les candidats scandent un "consommez français" tonitruant. 


Si pour certains produits de loisir (Tv, hi-fi, habillement) vouloir consommer exclusivement français reviendrait à ne presque plus consommer du tout, pour l'alimentaire c'est plus simple.

Enfin plus simple d'essayer et pas si compliqué d'y arriver. 
Même si le café, le poivre ou encore le chocolat ne sont pas cultivables (ou presque) en France, avec ses 30 millions d'ha de terre cultivable, notre beau pays est le 1er producteur agricole européen, soit 19 % de la production européenne. 
Depuis plusieurs années, les revendeurs (vos magasins) se doivent d'afficher l'origine des produits. Cette traçabilité vous permet de choisir entre une tomate espagnole et une française. 


Les circuits courts : français oui, mais si possible de votre région, de votre département et mieux de votre ville.

Au marché, scrutez les producteurs locaux, parlez avec votre boucher, demandez les origines. Notez également que dans votre supermarché du centre ville, celui qui n'a qu'une seule lettre en rouge, il existe toute une démarche d'aide, de suivi et de valorisation de producteurs locaux.

Ces coopérations visent également à réduire les coûts de transport :

www.superu-montgeron.com/

Respecter les saisons, car non, il n'y a pas d'endives fraîches toute l'année.. et non. En sélectionnant uniquement des produits de saison, non seulement vous augmentez vos chances de consommer national, mais en plus vous faites un geste citoyen pour l'environnement. Suivez l'excellent calendrier du site manger-bouger :

www.mangerbouger.fr/bien-manger/la-cuisine/les-produits-de-saison.html

Peut-être plus compliqué à trouver, il existe l'abonnement à la ferme, régit par l'Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne. Une AMAP réunit un groupe de consommateurs et un agriculteur de proximité autour d’un contrat dans lequel chaque consommateur achète en début de saison une part de la production qui lui est livrée périodiquement à un coût constant. Le producteur s’engage à fournir des produits de qualité dans le respect d'une charte. Pour connaître l'AMAP la plus proche : www.amap-idf.org

 

Qu'en est-il des produits français cultivés dans les Dom-Tom ?

L'ananas martiniquais est français, on peut donc en consommer ! Oui, mais chaque fois que vous mordez dedans, vous devrez avoir conscience qu'arrivé en bateau, ou pire en avion, vous alourdissez le bilan carbone. 


 

Plongez-vous également dans l'excellent "Manger Local" de Lionel Astruc et Cécile Cros, aux éditions Actes Sud. 


Allez, courage, vous allez vous y faire !


Voir les commentaires

PS - la Tribune de Montgeron

26 Janvier 2012, 21:38pm

Publié par Isabelle BIGAND VIVIANI

PS Montgeron tribune janv 2012

En réponse aux attaques formulées par l'opposition sur la gestion de la ville, le Parti Socialiste de Montgeron et ses élus (dont moi) répondent :

tribune janv 2012 tribune janv 2012

PS Montgeron tribune-janv-2012-2.jpg

Voir les commentaires

Création du pôle dépendance au CCAS

25 Janvier 2012, 21:06pm

Publié par @montgeron

En 1945, la première préoccupation à l’origine de la protection sociale des travailleurs salariés était de compenser le risque des pertes de salaire. Quatre risques ont été identifiés et portés par la « Sécurité sociale » au moment de sa mise en place.

Ces risques concernent la maladie, la famille, les accidents du travail et les maladies professionnelles et enfin la vieillesse.

Le terme 5ème n’est pas porté par les caisses de Sécurité sociale.

La définition du 5ème risque est : « champ de la protection sociale consacré à l’aide à l’autonomie. Il recouvre l’ensemble des réponses, financières ou non, pouvant être apportées à toute personne, quel que soit son âge, pour compenser ses limitations d’activité, c’est-à-dire les impossibilités ou difficultés durables d’accomplir seul et sans aide les gestes de la vie quotidienne et de la participation à la vie sociale ».


L'Essonne vieillit (11.32% de personnes entre 60 et 74 ans et 5.92% de plus de 74 ans). Montgeron a une part importante de personnes âgées , 8.5% de 75 ans et plus.

Il est aujourd'hui nécessaire de mettre fin aux difficultés des personnes âgées qui ne savent pas à qui s'adresser et qui sont perdues dans la multitude des dispositifs actuels mal articulés.

"Ainsi, les personnes les plus fragiles, celles en situation de dépendance, bénéficient désormais d’une nouvelle structure d’accueil à Montgeron.

Le pôle dépendance, situé au sein du centre communal d’action sociale (CCAS), se présente en interlocuteur privilégié dans les domaines aussi divers que la retraite, l’aide sociale, le handicap.

 Ce « guichet unique » est composé d’une équipe de bénévoles dont le principal objectif est de rompre l’isolement des personnes les plus démunies.

Ils proposent des visites à domicile, des sorties afin de maintenir le lien social.

Ils peuvent aussi signaler les personnes potentiellement en danger à de l’équipe du CCAS." extrait du Parisien.fr

Nous tenions à féliciter l'équipe du CCAS pour cette création et toute la dynamique créee autour de ce projet .

 

Renseignements au CCAS : 01.69.52.45.40.

Sur le site de la ville : http://www.montgeron.fr/Guichet-3e-age-au-CCAS.html

Voir les commentaires